AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maki - Soirée littéraire du 19/09/15

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas



Masculin Nombre de messages : 1504
Age : 33
Localisation : Tentaka
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Murène de Virtù
Pseudo : Andy de Falque
Pseudo : Antoine

MessageSujet: Maki - Soirée littéraire du 19/09/15   Sam 19 Sep - 23:53

Soirée littéraire : Maki




TROU NOIR

Il y a une base : un début et une fin rédigés au préalable par l'organisateur, les participants improvisent le déroulement du récit.  Après avoir déterminé un ordre, ils écrivent chacun leur tour une ou deux phrases pour remplir le vide. L'idée est d'aller vite pour fluidifier le jeu. Le but est de refermer la boucle et de créer un bon morceau d'histoire à plusieurs mains.
Pour pimenter, l'organisateur peut envoyer en privé aux participants des mots à intégrer dans leurs prochaines phrases. Ou en variante : des mots sont choisis à l'avance en public.
Exemple : « Rosanna arriva à la soirée dans sa robe bleue. Il y avait déjà un monde dense dans le gymnase. [...]
Dans son sac, Rosanna retrouva le porte-clé à fleur hawaïenne de Lucie, et pleura. »




Premier tour


Première phrase : Tout a commencé par un mal de ventre infernal après un repas au restaurant japonais.
Dernière phrase : Du coup, personne ne le sait vraiment, mais c'est à moi qu'on doit la survie de l'humanité.

L'équipe des MEKS (Aligby - Redofre - dale cooper - Mic) a écrit:


Tout a commencé par un mal de ventre infernal après un repas au restaurant japonais. Mon détour par l'hôpital ne fut pas aussi rapide que prévu : quinze ans, pas moins. Au bout de trois, on me proposa de devenir cobaye.
Mais de fait la meilleure année fut la seconde. L'appendice de dégoût de ma personne et du monde avait atteint un pic qui ne résista pas longtemps à la marée fulgurante du hasard. Il s'avéra, à ma grande surprise, que durant mon coma, l'humanité en profita pour développer une étrange dépendance au glutamate. Or, en l'espace de quelques années, plus aucune fleur intestinale terrestre n'était plus en mesure de digérer correctement ni tofu, ni wasabi ; les médecins s'empressèrent de clôner et breveter le contenu de mes boyaux. Ils en firent un commerce parallèle particulièrement juteux, pouvant alors éponger même les dettes souveraines les plus pesantes. Le monde se remit à tourner et on put à nouveau aller retirer de l'argent dans nos distributeurs favoris. Du coup, personne ne le sait vraiment, mais c'est à moi qu'on doit la survie de l'humanité.

L'équipe des MEUFS (D.A. - Nicolas - Shuvii - Cassiopée) a écrit:


Tout a commencé par un mal de ventre infernal après un repas au restaurant japonais. Je n'ai pas réussi à aller jusqu'aux toilettes à temps parce qu'un groupe de filles bloquait le passage. Du coup, j'ai tambouriné à la porte de la première maison venue. C'était une question de vie ou de mort. La porte s'est ouverte sur une vieille dame a l'air plutôt sympathique. Elle a tout de suite compris mon problème et m'a conduit dans un très joli cabinet de toilette. Le problème, c'est qu'elle est restée là à me parler du mobilier alors que chaque seconde qui me séparait de ces chiottes* risquait d'être celle de trop. Puis elle m'a glissé cette phrase à l'oreille, sur un ton badin : "Au fait, ça vous dirait de voir un cadavre ?" C'est bon, je ne tenais plus, je vomis sur sa belle moquette en grimaçant. Puis je me précipitai vers le bidet en claquant et verrouillant la porte derrière moi. J'y ai fini ce que j'avais à faire et puis j'ai enfin pu émerger. Qu'est ce qu'elle m'avait dit, la vieille ? Je préférais m'éclipser au plus vite. Tant pis pour les dégâts. Mais la porte était bloquée ! Je tentais avec force d'ouvrir la porte mais rien n'y fit. Je finis par crier à l'aide: "Ouvrez-moi, s'il vous plait, elle est coincée ! " Quand la porte s'ouvrit, la vieille se tenait là devant moi, les bras croisés et l'air querelleur. D'accord, j'avais bousillé son tapis persan, mais elle avait un air qui faisait vraiment froid dans le dos pour le coup. Puis j'ai remarqué qu'elle tenait quelque chose derrière son dos. Un homme sortit de derrière la porte alors que la vieille braquait un fusil sur moi : "oh oui, Madame Michoune, j'adorerais voir un cadavre, moi !" Je laissais mon regard se balader entre Madame Michoune et l'homme d'un air paniqué. " Q-Que... Quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ?" La vieille se retourna vers l'intrus un peu inquiète : «  Tu ne les as pas vus encore, Robert ? » "Regardez !" dit-elle, avant de tirer sur le mur qui s'effondra comme un décor de western. Une dizaine de cadavre apparut alors devant nous. Complètement paniqué, je reculai discrètement pour tenter de rejoindre la sortie lorsque je tombai sur une bombe près de la porte. « C'est pour mettre dans le parlement. » Ajouta t-elle. « On a déjà commencé avec l'UNICEF ce matin. » Ces gens-là étaient des malades ! Putain ! C'était eux. Vous n'allez pas me dire que parmi toutes les maisons dans lesquelles je pouvais débarquer avec mon mal de bide, j'étais tombé sur celle de ces deux barges. Oh et puis merde, tant pis ! D'un geste maîtrisé, je sortai mes katanas téléscopiques de mes chaussettes et transformai ces braves gens en petits cubes. Du coup, personne ne le sait vraiment, mais c'est à moi qu'on doit la survie de l'humanité.

_________________


Dernière édition par Nicolas le Dim 20 Sep - 0:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas



Masculin Nombre de messages : 1504
Age : 33
Localisation : Tentaka
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Murène de Virtù
Pseudo : Andy de Falque
Pseudo : Antoine

MessageSujet: Re: Maki - Soirée littéraire du 19/09/15   Dim 20 Sep - 0:11

Deuxième tour


Première phrase : Il y avait une île à l'horizon, il la voyait dans sa longue-vue.
Dernière phrase : Son second cracha dans les eaux turquoises. Ils l'avaient enfin trouvé.

Une fine équipe (Redofre - Mic - Cassiopée - Nicolas - D.A. (deux passages chacun)) a écrit:


Il y avait une île à l'horizon, il la voyait dans sa longue-vue.
"La possibilité d'une île. Enfin. On la tient notre révolution." Il se pencha donc et ramassa un L. C'était un outil de son invention pour calculer les distances d'après un savant calcul sur les angles. Pit Hargard le type qui l'a inspiré je crois.
Le meilleur dans tout cela était que cet ustensile avait bien des usages, jusqu'aux plus inavouables en société. Mais trêve d'égarement, il est des affaires sérieuses que les pulsions perverses ne sauraient occulter.
Il détermina la présence de l'île à exactement 46, 524 km. Avec les quatre gars aux rames, la distance aurait très vite été parcourue. Si un petit problème n'était pas intervenu.
Krouston le Noirâtre... le chacal femelle qui ornait son pavillon avançait dans notre direction, avec en dessous-de lui un trois-mats de dernière génération, avec dessus un équipage de fous-furieux, avec dans leurs mains des arquebuses rutilantes, avec au bout des baïonnettes qui servaient plus que de raison.
Tout mon équipage s'est mis à trembler comme une bande de lopettes. Alors j'ai tiré dans le tas pour les calmer. Mon second m'a fait signe que ce n'était pas très motivant, alors je lui ai cassé deux dents avec sa longue-vue.
Pour faire avaler la scène à la bande de petits déculottés qu'il fallait gérer sans faillir, j'assénai un très dégagé "Cela vous permettra de faire durer vos pipes plus longtemps, et éventuellement vous offrir une reconversion facilitée à l'avenir cher ami". Tout passe bien avec un peu de style et de politesse.
Je sentais maintenant l'aura de respect que je faisais naître dans leurs regards, ils savaient qui était le patron ici, qui il fallait écouter et quand le faire, sans fléchir. Mon second ramassait encore ses dents quand je l'attrapa par les épaules pour le remettre droit comme un pic devant moi. Mes ordres seraient clairs.
Je les targuais d'un petit discours à ma sauce, aux petits oignons, complet pour mettre la larme à l’œil et le cœur au ventre. Alors tout se déchaîna, les rameurs donnèrent tant de vitesse à notre engin qu'il percuta avec force la coque fragile de la corvette de combat du Krouston. Mes hommes se déversèrent sur le navire comme une lame de fond.
J'en égorgeai un (ou une - Krouston recrutait des androgynes en masse) et me précipitai sur un/une autre quand les deux vaisseaux se renversèrent de conserve, nous clouant au sol. Nous nous élevions à une hauteur vertigineuse, soulevés par la tortue titanesque qui émergeait des profondeurs.
Autour de son cou gigantesque pendait gracieusement le collier qui permettait de changer les pierres en moules fraîches. Mon second cracha dans les eaux turquoises. Ils l'avaient enfin trouvée.


_________________


Dernière édition par Nicolas le Dim 20 Sep - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas



Masculin Nombre de messages : 1504
Age : 33
Localisation : Tentaka
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Murène de Virtù
Pseudo : Andy de Falque
Pseudo : Antoine

MessageSujet: Re: Maki - Soirée littéraire du 19/09/15   Dim 20 Sep - 0:52

BONUS - Proposition de nouveau jeu


DE MIEUX EN MIEUX ~ DE PIRE EN PIRE - durée variable mais très courte
Sur un thème donné, à la manière d'un ping-pong, deux joueurs s'affrontent amicalement en énumérant en 4 mots maximum par proposition quelque chose de mieux ou de pire que ce qui a été dit avant. Le jeu s'arrête lorsque l'on ne peut rien de trouver de mieux ou de pire. Le but est soit de tenir le plus longtemps possible l'échange, soit de bloquer son adversaire (dans ce cas, chaque réponse a un temps limite). Sur le mode de la confrontation, il serait possible d'organiser une compétition en élimination directe avec arbitrage (si le nombre de joueurs est 4 ou 8, par exemple).




Bêta test avec D.A. et Nicolas

DE PIRE EN PIRE
Thème : la bouffe

Citation :
D.A. : Makis
Nicolas : Kebab
D.A. : Kebab sans viande
Nicolas : Kebab au rat
D.A. : Kebab au rat malade
Nicolas : Yaourt de 1997
D.A. : Os humains
Nicolas : Os humains de Tchernobyl

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Haalysse
Rédactrice en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 1002
Age : 29
Localisation : Bagnolet
Date d'inscription : 04/11/2014

Personnages RP
Pseudo: Nuage rose ?
Pseudo : Algol Daling
Pseudo : Béta virginis zaridjan

MessageSujet: Re: Maki - Soirée littéraire du 19/09/15   Lun 21 Sep - 14:55

Je viens de lire vos œuvres, et le premier trou noir m’a franchement fait rire Riant (les deux équipes ^^)

Coeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maki - Soirée littéraire du 19/09/15   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maki - Soirée littéraire du 19/09/15
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le magazine littéraire du mois de juin !
» Conseils d'un directeur littéraire
» Défi Littéraire 2011 Alanah
» LA PORTE : Collaboration littéraire
» CADAVRE EXQUIS : Collaboration littéraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Jeux littéraires-
Sauter vers: