AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Auteur] Yves Bonnefoy

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Masculin Nombre de messages : 505
Age : 44
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: [Auteur] Yves Bonnefoy   Dim 7 Aoû - 15:22

Yves Bonnefoy



Yves Bonnefoy, né à Tours (Indre-et-Loire) le 24 juin 1923,
est un poète, critique et traducteur français.

Il a fait des études de mathématiques, d'histoire des sciences et de philosophie dans les classes préparatoires du lycée Descartes, puis à l'université de Poitiers, et à la Sorbonne, lorsqu'il décida en 1943 de s'installer à Paris et de se consacrer à la poésie.

Yves Bonnefoy a reçu des prix et des distinctions parmi lesquels on peut relever, en France, le prix des Critiques (1971), le grand prix de poésie de l’Académie française (1981), le grand prix de la Société des gens de lettres, le prix de la Fondation Cino del Duca (1995) et, dans d’autres pays, le prix Montaigne (1978), le prix Balzan (1975), le prix Kafka (2007).
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Masculin Nombre de messages : 505
Age : 44
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: [Auteur] Yves Bonnefoy   Dim 7 Aoû - 15:32

Hier, en lisant Sornette II de .S., j'ai pensé à cette comparaison entre "le chemin" et "la vie" qui est présent en littérature depuis la nuit des temps. Je me suis souvenu de poèmes d'Yves Bonnefoy sur ce thème. C'est comme cela que j'ai relu avec plaisir une bonne partie de son recueil intitulé "Les planches courbes".



HIER, L’INACHEVABLE

Notre vie, ces chemins
Qui nous appellent
Dans la fraîcheur des prés
Où de l’eau brille.

Nous en voyons errer
Au faîte des arbres
Comme cherche le rêve, dans nos sommeils,
Son autre terre.

Ils vont, leurs mains sont pleines
D’une poussière d’or,
Ils entrouvrent leurs mains
Et la nuit tombe.



UNE PIERRE

Nos ombres devant nous, sur le chemin,
Avaient couleur, par la grâce de l’herbe,
Elles eurent rebond, contre des pierres.

Et des ombres d’oiseaux les effleuraient
En criant, ou bien s’attardaient, là où nos fronts
Se penchaient l’un vers l’autre, se touchant presque
Du fait de mots que nous voulions nous dire.



Extraits de "Les planches courbes". 2001. Gallimard



 
Revenir en haut Aller en bas
 
[Auteur] Yves Bonnefoy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Échanges littéraires-
Sauter vers: